Vaurien

C'est en 1951 que Jean-Jacques Herbulot, architecte et navigateur, dessine pour la célèbre école de voile des Glénans, un dériveur monotype baptisé Vaurien pour remplacer l'Argonaute.



Catégories :

Bateau de plaisance - Dériveur - Bateau de compétition - Classe de voilier - Bateau des années 1950 - Les Glénans - Nautisme en France - Pêche en France - Pêche

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Le Vaurien est un dériveur léger de 4, 08 m sur 1, 47 m de large, à gréement bermudien (surface de voile 9, 10 mètres carrés, tirant d'eau 0, 12/0, 96 cm), ... (source : escales.wordpress)
  • Gilbert vint me voir et me proposa un marché : je l'initie à la voile, ... Le vaurien est un bon dériveur, en contreplaqué marine, qui demande peu d'entretien.... Le vaurien, cinquante ans déjà ! Jean -Jacques Herbulot est décédé le 22... (source : bainsromains)
  • Le Vaurien est un dériveur mythique dessiné par JJ HERBULOT.... Au Cercle de la Voile de Paris, à Meulan, le Vaurien accueillit sur la Seine, pendant l'hiver.... Ils étaient légèrement fous, vers les années 50, ces Jean -Jacques Herbulot, ... (source : pagesperso-orange)
Vaurien
Insigne de la classe Insigne de la classe bound
Gréement : bermudien
Débuts : 1951
Longueur hors-tout : 4, 08 m
Maître-bau : 1, 48 m
Déplacement : 95 kg
Voilure : Grand-voile 5, 6 m², Foc 2, 5 m², Spi 8, 1 m²
Architecte : Jean-Jacques Herbulot
Équipage : 2

C'est en 1951 que Jean-Jacques Herbulot, architecte et navigateur, dessine pour la célèbre école de voile des Glénans, un dériveur monotype baptisé Vaurien pour remplacer l'Argonaute (autre création Herbulot datant des années 1940 et peu pratique car pourvu d'une quille fixe). Pourvu d'un accastillage minimaliste, il est conçu pour être réalisé dans une seule feuille de contreplaqué marine, avec le minimum de chutes. A sa sortie, il est cinq fois moins cher que les dériveurs équivalents et crée un "choc culturel" dans le milieu des yacht clubs traditionalistes avec l'arrivée en masse de pratiquants issus de classes moins fortunées.

Des flottilles entières de Vaurien sont acquiss par des Comités d'entreprise, des clubs créés de toutes pièces sur d'anciennes sablières nées avec le boom immobilier (environs de Paris, de Lyon, de Rouen surtout) et contribuent à un développement important de la voile populaire qui restera sans précédent jusqu'au phénomène "Planche à voile" des années 1980.

Fait significatif, il est commercialisé dans la "grande distribution" de l'époque, en dehors du réseau respectant les traditions des shipchandlers, surtout par des magasins comme le Bazar de l'Hôtel de Ville à Paris. D'un coût de fabrication particulièrement faible (le double du prix d'une bicyclette à l'époque), ce bateau construit à près de 36 000 exemplaires a contribué à la formation de nombreux navigateurs, y compris parmi les plus célèbres, comme Éric Tabarly, Philippe Poupon, Jean Le Cam ou Pierre Fehlmann.

Les tentatives de passer du bois au plastique, qui nécessite moins d'entretien, seront, au début, assez hasardeuses, les formes du bateau (fond plat et bouchain vif) n'étant pas adaptées.

Concurrencé par le 420, puis le 470 le Vaurien déclinera en France, mais la série reste vivace dans d'autres pays Italie, Espagne, Belgique et Pays-Bas.

Face au 420, le Vaurien avait pour défauts d'être sous-toilé, pourvu d'une dérive sabre, et de ne pas être équipé de trapèze.

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Vaurien.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 16/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu