Société nationale de sauvetage en mer

La Société nationale de sauvetage en mer est une association française dont la mission première est le sauvetage des personnes en danger en mer.



Catégories :

Association ou organisme français - Premiers secours - Service de secours en France - Sécurité maritime - Sécurité maritime en France - Nautisme en France - Pêche en France - Pêche - Association ou organisme lié à la mer

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Ce canot s'illustra lors du naufrage de la vedette des Phares et ... La SNSM la Société Nationale de Sauvetage en Mer est née en 1967 de la... Les sauveteurs en mer sont par conséquent le 1er maillon de la chaîne des secours.... (source : locmiquelic)
  • centre de formation de Limoges des sauveteurs en mer.... La Société Nationale de Sauvetage en Mer est née en 1967, suite à fusions... côte à la ligne d'horizon avec des canots et des vedettes armées par des sauveteurs bénévoles, ... (source : snsm87.canalblog)
  • Grâce à sa vedette de neuf mètres, la Société Nationale de Sauvetage en Mer... La SNSM (Société nationale de sauvetage en mer), est de plus en plus sollicitée.... La Société Nationale des Sauveteurs en Mer (SNSM) vient d'organiser ses... (source : nicematin)

Logo de Société nationale de sauvetage en mer
Contexte général
Champs d'action Sauvetage en mer
Zone d'influence France
Fiche d'identité
Forme juridique Association loi 1901
Fondation 1967
Siège central Paris
Financement Dons + subventions publiques
Slogan Pour que l'eau salée n'ait jamais le goût des larmes
Site internet http ://www. snsm. org/


La Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) est une association française dont la mission première est le sauvetage des personnes en danger en mer. Ce dernier est toujours gratuit, quels que soient les moyens mis en œuvre. Par contre, l'assistance aux biens donne lieu à une participation aux frais engagés.

En 2008, le budget de la SNSM était de 20 273 000 euros, dont 32% de subventions de l'état et des collectivités territoriales, 17% de dons, 22% de mécénat et 3% de legs[1]. 78% de cette somme est utilisée pour les missions[1].

Activités

La SNSM a deux types d'activités :

Sauvetage au large par les sauveteurs embarqués bénévoles

Hélitreuillage par un hélicoptère de la Marine nationale sur un canot tout temps

En 2008, à peu près 4 500 bénévoles, dont 3 500 sauveteurs embarqués[2] sont prêts à intervenir toute l'année à toute heure répartis dans 232 stations littorales métropolitaines et outre-mer; il s'agit généralement de marins professionnels (principalement marine marchande et pêche), fréquemment à la retraite ou en préretraite mais également de marins à la plaisance (plaisanciers). À peu près 600 responsables de stations s'ajoutent à l'organisation[2].

La station de Marseille, basée au port de plaisance de la Pointe Rouge fait exception à la règle. En effet depuis 1978, la vedette La Bonne Mère et depuis 2003 la vedette La Bonne Mère de Marseille qui l'a remplacée, est armée par des militaires professionnels, sauveteurs côtiers du bataillon de marins pompiers de Marseille.

Les opérations sont déclenchées et gérées par les CROSS qui sont contactés en cas de problème, via le Canal 16 de la VHF marine ou le 1616 sur un téléphone portable.

Formation de maîtres-nageurs sauveteurs volontaires

Démonstration des sauveteurs de la SNSM lors du record SNSM 2006

Disposant de trente centres de formation pour les nageurs-sauveteurs, la SNSM réalise chaque été des actions de prévention en sensibilisant les vacanciers aux dangers des sports nautiques.

La surveillance de plages l'été par des maîtres-nageurs sauveteurs est gérée par les communes. Ainsi, 1 500[2] nageur-sauveteurs sur les plages rémunérés assurent la surveillance des plages et de la bande littorale des 300 mètres. Ils sont titulaires du BNSSA et ont tous effectué des stages spécifiques.

Canots tous temps
Canot tout temps Bâtonnier Alphonse Grandval dans le port de Hyères

Ces bateaux de 15 à 17, 60 mètres sont insubmersibles et autoredressables, et ont deux moteurs de 450 chevaux, et sont armés par un équipage de 8 sauveteurs[3].

Les canots tous temps sont reconnaissables à leur coque verte (couleur héritée de la SCSN) ainsi qu'à leur immatriculation SNS 0nn. Comme leur nom l'indique, ils sont capables d'affronter les conditions de mer les plus dures et interviennent dans la bande côtière des 20 milles[3].

Vedettes de 1re classe

Margodig, la vedette de 1re classe de Loctudy

Ces bateaux de 13, 3 à 14 mètres sont insubmersibles (échouables et autoredressables pour les «V1 NG»[4]), et atteignent les 22 nœuds, 25 pour les «V1 NG». Elles peuvent être utilisées jusqu'à force 8, soit quarante nœuds de vent[5].

  • Équipage : 6 sauveteurs.
  • Zone d'intervention : bande des 20 milles.
  • Coque bleue (couleur historique des HSB)
  • Immatriculation SNS 1nn.

Vedettes de 2e classe

Vedette de 2e classe de Pornichet

Ces bateaux de 9 à 12 mètres, insubmersibles, sont propulsés par hydrojets[6] ou hélices, et atteignent les 24 nœuds[7].

  • Équipage : 4 sauveteurs.
  • Zone d'intervention : côtier et semi-côtier.
  • Coque bleue
  • Immatriculation SNS 2nn.

Vedettes de 3e classe

Ces embarcations de moins de 9 mètres sont fréquemment adaptées de bateaux de plaisance de série [8], et servent en cas de temps calme ou pour la formation.

  • Équipage : 3 sauveteurs.
  • Zone d'intervention : côtier.
  • Coque bleue
  • Immatriculation SNS 3nn.

Vedettes légères

On trouve dans cette catégorie diverses embarcations "rigides" de sauvetage adaptées aux contraintes spécifiques de leur zone d'intervention.

  • Équipage : 3 sauveteurs.
  • Zone d'intervention : côtier.
  • Coque bleue
  • Immatriculation SNS 4nn.

Canots pneumatiques

Tracteur avec son canot pneumatique à Omaha Beach dans le Calvados

Les canots pneumatiques sont soit des moyens secondaires des stations permanentes ou des embarcations utilisées par les sauveteurs saisonniers, pour des interventions à proximité immédiate du littoral.

  • Équipage : de 2 à 4 personnels pour le sauvetage côtier.

Administration et finances

Tronc de la SNSM

Cette association 1901 a été reconnue d'utilité publique par un décret du 30 avril 1970 et assume une mission de service public en France métropolitaine et dans les départements d'Outre-Mer.

Elle est dirigée par un président et un conseil comprenant 31 membres, dont 24 membres élus et 7 membres désignés par les ministères intéressés. [9]

Son financement est assuré pour à 38% par des subventions publiques (État, région, département et collectivités locales) et est complété par des dons privés (membres de l'association, dons, partenariats). [10]

Pour promouvoir son action auprès du public et lui permettre de faire appel au don en confiance, l'association adhère au Comité de la Charte.

Histoire

Ancien canot de l'île de Sein
Pavillon de la SNSM.

La SNSM est née en 1967 de la fusion de la Société centrale de sauvetage des naufragés (créée en 1865) et des Hospitaliers sauveteurs bretons (1873), union initiée par l'amiral Maurice Amman, alors préfet maritime de la 2nd région à Brest , qui deviendra le 15 octobre 1967 le président de la nouvelle société[11]. La SCSN apporte 60 stations, 57 canots et vedettes, 7 pneumatiques, et les HSB 250 postes, 6 canots tous temps, 83 canots et vedettes à moteur, plus de 200 pneumatiques[11].

Le pavillon de la SNSM est né de la fusion entre ceux de la SCSN et des HSB.

Notes et références

  • François Bellec, Les sauveteurs. Histoire folle et raisonnée du sauvetage en mer, Chasse marée, 2008 (ISBN 978 2914208963)
  1. ab Bellec 2008, p.  104-105
  2. abc Bellec 2008, p.  103
  3. ab Bellec 2008, p.  92
  4. Les vedettes de 1re classe dites "Nouvelle génération" apparaissent en 2001 avec la mise à l'eau de la SNS 140 Margodig.
  5. Bellec 2008, p.  99
  6. Nouvelle génération qui commence en 1999 avec la SNS 280 Contre-Amiral Noël.
  7. Bellec 2008, p.  100
  8. Comme les vedettes Antares 8m00 et 8m60 (Chantiers Bénéteau).
  9. Cf. statuts de l'association
  10. Page "Rigueur et transparence" du site officiel
  11. ab Bellec 2008, p.  82

Voir aussi

  • Sécurité en mer
  • Alain Bombard
  • Canal 16

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Soci%C3%A9t%C3%A9_nationale_de_sauvetage_en_mer.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 16/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu