Sereine

La Sereine est un cotre bermudien de 12,50 mètres dessiné par le charpentier de marine Henri Dervin et lancé en 1952 en Bretagne.



Catégories :

Cotre - Monument historique - Nom de bateau - Les Glénans - Nautisme en France - Pêche en France - Pêche - Bateau des années 1950

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Mise à l'eau en 1952, Sereine fait partie des premiers bateaux de croisière des Glénans. Classée monument historique en 2001, elle reprend la mer après 2 ans... (source : glenans.asso)
  • Description : Sereine est un cotre bermudien en bois de 9, ... Le bateau appartient depuis sa construction au Centre Nautique des Glénans, où il navigue... (source : patrimoine-de-france)
Sereine
Sereine, le jour de sa ré-inaugurationSereine, le jour de sa ré-inauguration
Gréement : cotre bermudien
Débuts : 1952
Longueur hors-tout : 12.50 m
Longueur de coque : 9.40 m
Maître-bau : 3.50 m
Tirant d'eau : 2.20 m
Déplacement : 12 tonnes
Voilure : 100 m² (au près)
Architecte : Henri Dervin
Équipage : 2 marins
Capacité : 8 passagers
Vitesse : nœuds
Chantier : Pont-Aven, France
Armateur : Les Glénans
Port d'attache : Concarneau, France France

La Sereine est un cotre bermudien de 12, 50 mètres dessiné par le charpentier de marine Henri Dervin et lancé en 1952 en Bretagne. Propriété des Glénans, elle est utilisée comme bateau école depuis sa création. De 1952 à 1998, elle a parcouru plus de 150 000 milles nautiques et constitué plus de 5 000 équipiers de 15 à 60 ans avec 400 chefs de bord bénévoles. Restaurée en 2005, elle navigue toujours pour l'école.

icône monument classé
Sereine fait l'objet d'un classement au titre des monuments historiques depuis le 31 janvier 2001[1].

«J'allai voir ce bateau. Je fus ébloui par la beauté de la carène, étroite et haute devant, puissante au deuxième tiers vers l'arrière»
    — Philippe Viannay

Histoire

En 1948, plusieurs membres des Glénans réunissent les fonds pour terminer la construction d'un bateau commandé en 1946 par Philippe Viannay pour faire un tour du monde. Ce quirat permet en 1952 la mise à l'eau de Sereine.

Dès sa mise à l'eau, le bateau navigue à proximité de l'école de voile, à tel point que les quirataires décident de le céder à l'association.

En 1956 Sereine se classe troisième de la course mondiale des grands voiliers, réservée aux bateaux école. En 1958 elle s'y classera deuxième, puis troisième en 1960.

En 1958 la foudre s'abat sur le bateau. L'étrave est fendue mais le bateau continue.

En 1966 elle remporte la course des grands voiliers sur le parcours Falmouth-Skagen.

Elle a participé aux fêtes maritimes de Douarnenez, puis de Brest en 1988, 1992, 1996, 1998.

En 1986 et 1988 elle remporte la course des vieilles coques à Concarneau. En 1995 elle gagne le concours Une semaine sans moteur. La même année, un violent talonnage déplace le saumon de quille.

En 1998, elle cesse de naviguer, sa vétusté la rendant dangereuse. Le choix est fait de la restaurer.

En 2001, Sereine est classée monument historique en reconnaissance «de l'action pionnière des Glénans dans le développement de la voile sportive en France et de leur dimension inévitable parmi les écoles de formation maritime». Avec ce classement, elle peut être remorquée à Brest en 2004 pour y être restaurée au Chantier du Guip. Un forum de discussion recueille suggestions et points de vue sur cette rénovation.

Elle est inaugurée en 2005 et navigue de nouveau depuis. Elle participe régulièrement aux Fêtes maritimes de Brest, à la Coupe des deux phares, etc. Elle a été classée premier bateau vétéran de la Course des Grands Voiliers en 2006.

La Sereine à été volée le 23 Septembre 2007, puis retrouvée le 26 Septembre 2007. [2]

Notes et références

Liens externes

Bibliographie

  • Philippe Viannay, Du bon usage de la France : Résistance, Journalisme, Glénans (pour mémoire) , Ramsay, Paris, 1988, 24cm, 441 p. (ISBN 2859566899)
  • collectif, Les Glénans, la passion en partage, Seuil, Paris, 2007 (ISBN 978-2-02-094311-6) Ouvrage utilisé pour la rédaction de cet article


Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Sereine.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 16/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu