Goémonier

Le goémonier est un pêcheur spécialisé dans la récolte des algues marines, plus exactement du goémon. C'est aussi le nom du bateau spécialisé utilisé pour cette récolte.



Catégories :

Métier de la mer - Pêche

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • récolte d'algues et la termine vers 11 h après plusieurs passes au peigne qui... 1) Le goémonier est armé à la petite pêche (≤ 24 h) en 3... (source : beamer-france)

Le goémonier est un pêcheur spécialisé dans la récolte des algues marines, plus exactement du goémon. C'est aussi le nom du bateau spécialisé utilisé pour cette récolte.

Le goémonier Da Viken en action dans l'archipel de Molène

La récolte du goémon

Les algues de culture ne représentant que des tonnages particulièrement minimes, la récolte du goémon sauvage peut se faire de deux manières :

À pied

Le ramassage artisanal du varech de la laisse de mer sur les plages reste pratiqué, surtout pour la fertilisation de jardins potagers.

Cependant, la récolte commerciale se déroule à marée basse, à même les rochers, sur les «champs» d'algues qui bordent les côtes bretonnes. Elle est constituée de quelques milliers de tonnes de petit goémon (Chondrus crispus et Mastocarpus stellatus ) conçues pour la production de carraghénanes, et de quelques milliers de tonnes de Fucus serratus et d'Ascophyllum nodosum conçues pour la production de farines alimentaires pour le bétail.

À bord d'un goémonier

Déchargement d'un goémonier dans le port de Lanildut. Le «scoubidou» du bateau est déporté sur son tribord pour ne pas gêner la manœuvre.

Le goémonier est un bateau de petit taille, à fond plat et non ponté, équipé d'un bras mécanique articulé plongeant dans l'eau et se terminant par un «scoubidou», outil en forme de crochet sur lequel les algues sont entraînées par un mouvement de rotation puis arrachées. Les algues remontées à la surface sont ensuite stockées dans la cale du bateau, une pompe tournant en permanence pour évacuer l'eau embarquée avec les algues.

35 000 tonnes d'algues, soit 60% de la récolte française[1] sont débarquées au port de Lanildut dans l'Aber-Ildut (Finistère). Elle est constituée en presque totalité de Laminaria digitata conçue pour la production d'alginates. Le niveau de production est particulièrement variable d'une année sur l'autre selon le cours des alginates sur le marché mondial où la France fait figure de nain.

Les débouchés

Les algues récoltées par les goémoniers sont ensuite transformées en sous-produits agricoles (engrais), alimentaires (surtout pâtes et moutardes, mais également algues en «salade») ou industriels (produits chimiques, surtout de la gélatine utilisée tant dans l'industrie agro-alimentaire que pour les cosmétiques).

Le métier

Le métier de goémonier est en nette régression, quoique la demande en algues ne recule pas, principalement à cause des dangers présentés par la récolte des algues. Celles-ci colonisent en effet les zones rocheuses et affectionnent en même temps les forts courants marins, ce qui fait peser des dangers sur les occupants de bateaux de faibles dimensions. Au moins un accident survient chaque année durant la récolte du goémon. Les pêcheurs, qui auraient toujours été plusieurs milliers à se consacrer à cette activité en mer durant les années 1950 au large de la Bretagne, ne seraient guère plus de 70 une cinquantaine d'années plus tard.

La récolte du goémon, à pied ainsi qu'à marée basse, a actuellement presque disparu. On note par contre la naissance de «cultures» organisées d'algues, comme celle du wakame, acclimaté dans le Finistère, mais dont le développement en France est marginal, en comparaison avec les tonnages produits par la récolte respectant les traditions par bateau.

Vocabulaire

Le terme goémonier est attesté, pour le métier, à partir de 1922 et , pour le bateau, à partir de 1930.

Notes et références

Voir aussi

Musées

Bibliographie

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Go%C3%A9monier.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 16/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu