Bichique

Le bichique est une espèce de poisson de la famille des Gobiidés qu'on trouve dans les eaux tropicales de l'Afrique de l'est à la Polynésie.



Catégories :

Poisson - Gobiidé - Perciforme (nom vernaculaire)

Définitions :

  • bichiques - alevins qui se pêchent avec des paniers nommés Vouves, aux embouchures de rivières. (le caviar de la réunion) (source : recettescreoles.cuisineblog)

Le bichique (Sicyopterus lagocephalus) est une espèce de poisson de la famille des Gobiidés qu'on trouve dans les eaux tropicales de l'Afrique de l'est à la Polynésie.

Pêche

Après avoir pondu en amont des rivières, le bichique voit ses œufs emportés par le courant jusqu'à l'océan. Les alevins ne se mettent à remonter les cours d'eau qu'en été.

À la Réunion, cette nouvelle se répand rapidement de bouche à oreille sous la forme «bichique la monté !» Par conséquent, les petits sont avidement pêchés grâce à une série de nasses coniques nommées «vouves» positionnées à l'embouchure des rivières de l'est . Constituant un mets apprécié dans l'île, l'alevin est un produit de luxe dont le kilo peut atteindre 50 euros.

Risque de surpêche et menace pour l'espèce

En 2008, la Fédération de pêche estimait que pour 8 000 à 10 000 pêcheurs en eau douce à la Réunion, 300 à peu près pêchent les bichiques (en fait en eau saumâtre), mais seuls 800 adhérents sont officiellement inscrits à la fédération, les autres pratiquant sans carte de pêche. 12 gardes uniquement sont chargés des contrôles en amont, mais ils n'ont pas autorité dans les estuaires (domaine des Affaires maritimes couvert par une brigade nautique de six personnes et la brigade nature de l'océan Indien (6 personnes aussi) qui doivent surveiller un très large territoire. Pour le moment les pêcheurs d'alevins qui ont un gros impact sur la ressource ne payent pas la redevance mise en place par la loi sur l'eau, au motif que la loi cite l'anguille, la truite et le saumon et non les espèces locales de la réunion[1]. Un décret préfectoral réglemente cette pêche. le prix élevé de ce poisson (30 €/kg encourage son braconnage ou sa surpêche, et le risque existe que, comme pour l'anguille; l'esturgeon ou le saumon en France, cette espèce soit bientôt reconnue en forte régression ou menacée de disparition.

Références

  1. Article Clicanoo du 25 fev 2008, Voir

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Bichique.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 15/03/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu